Nos actions

Nos actions

Notre objectif est de contribuer à un avenir positif pour la nature et net zéro pour l’industrie de la mode.

Beautiful natural scenery of river in southeast Asia tropical green forest with mountains in background, aerial view drone shot

Afin d’atteindre cet objectif de grande ampleur, nous œuvrons à :

Atténuer
Atténuer

le changement climatique par la mise en œuvre des « Science Based Targets for Climate » pour devenir net zéro d’ici 2050.

Objectifs :

  • Atteindre 100 % d’énergie renouvelable dans le cadre de nos propres activités d’ici à 2030.
  • Garantir que 25 % des matières premières principales utilisées sont à faible impact sur le climat, d’ici à 2025.
  • Nos membres doivent s’être fixés des objectifs sur scope 1, 2 et 3 (validés par SBTi ou par des alternatives approuvées par UNFCCC).
Restaurer
Restaurer

la biodiversité par la mise en place de stratégies alignées avec les
« Science Based Targets for
Nature ».

Objectifs :

  • Développer des feuilles de route individuelles en matière de biodiversité, s’engager dans la recherche et aider au développement des capacités.
  • Soutenir la « zéro déforestation » et la gestion durable des forêts d’ici à 2025.
Protéger
Protéger

les océans et les eaux douces
de l’impact négatif de l’industrie grâce à des solutions ciblant la pollution issue des activités en amont de la chaîne de production et issue des emballages plastiques.

Objectifs :

  • Supprimer l’utilisation problématique et superflue de plastique dans les emballages B2C d’ici à 2025 et B2B d’ici à 2030.
  • Veiller à ce qu’au moins la moitié des emballages en plastique soient composés à 100 % de matériaux recyclés d’ici à 2025 pour les emballages B2C et d’ici à 2030 pour les emballages B2B.

Des résultats d’une telle ampleur ne peuvent être obtenus qu’en transformant l’ensemble du système. Nous sommes convaincus que seule une action collective nous permettra d’atteindre les points de bascule* essentiels à la réalisation d’un changement de grande échelle. Ces points de bascule constituent notre terrain d’action et définissent nos domaines d’intervention.

*Un point de bascule positif peut être défini par un changement au sein d’un système ou sous-système, qui se renforce par lui-même au-delà d’un seuil critique, et qui amène un impact considérable, principalement bénéfique, fréquemment abrupte et souvent irréversible.

 

Source – The Global Tipping Points Report, mené par le Professeur Tim Lenton (University of Exeter’s Global Systems Institute) avec le soutien de plus de 200 chercheurs venant de plus de 90 organisations dans 26 pays. Partenaires – Bezos Earth Fund, University of Exeter’s Global Systems Institute, Earth Commission Global Commons Alliance, Systems Change Lab, SYSTEMIQ.

Domaines d’intervention

XXX

Une production à faible impact

L’industrie de la mode, compte tenu du caractère particulièrement énergivore de ses procédés de fabrication de textiles, figure parmi les principaux contributeurs aux émissions mondiales de carbone et reste largement dépendante des combustibles fossiles. Il est donc essentiel de comprendre cet environnement et d’identifier les principales causes de ce phénomène pour réduire son empreinte environnementale.
XXX

Les matières premières à faible impact

La mode est bien plus que son produit final. Pour véritablement travailler à réduire l'impact de l'industrie sur l'environnement, nous devons examiner chaque élément de la production. Cela veut dire commencer du début, en examinant les matières premières qui, plus tard, deviendront des vêtements et en veillant à ce que leur impact soit aussi faible que possible.
XXX

Des actions positives pour la nature

Essentielle au maintien de toute vie sur Terre, la biodiversité décline à un rythme alarmant, plus fortement que jamais dans l’histoire de l’humanité. Réduire l’impact négatif de l’industrie de la mode sur son environnement ne peut plus constituer une réponse suffisante au problème. Il est désormais nécessaire d’inverser les choses pour apporter des changements positifs et restaurer activement la nature.
XXX

Les énergies renouvelables

L'industrie de la mode ne peut plus être alimentée par des carburants fossiles. Le rapport de l’IPCC de 2021 a demandé des réductions d’émissions de gaz à effet de serre immédiates et à grande échelle, mais les mesures actuelles appliquées par l'industrie sont insuffisantes. Une transition massive vers les énergies renouvelables est essentielle.

UNE BOUSSOLE POUR L’INDUSTRIE
DE LA MODE

Un guide pour réinventer le futur de l’industrie de la mode.

Nos domaines d’action sont orientés par une « boussole » conçue en collaboration avec MIT Fabric Innovation Hub, visant à définir une trajectoire vers laquelle l’industrie de la mode doit se tourner pour relever les défis environnementaux. Cet outil évoluera à mesure que l’industrie progresse. C’est une invitation pour les entreprises à aligner leurs objectifs et avancer ensemble. Ce chemin peut commencer à partir de n’importe quel point de la boussole puisque tous les domaines sont interconnectés. Une démarche collective dans ces domaines nous permettra de transformer durablement l’industrie pour un futur net zéro et positif pour la nature.

Vous trouverez ci-dessus quelques exemples d’actions menées par The Fashion Pact avec ses membres.

 

Notre méthodologie

Nous suivons une méthodologie basée sur la science visant à générer des changements dans la façon d’opérer au niveau de l’industrie. Nous suivons quatre étapes :

Scroller pour découvrir les différentes étapes.

1
2
3
4

Cartographie de l’industrie d’un domaine donné en collaboration avec des experts pour identifier des opportunités d’action où les efforts collectifs auraient le plus d’impact.

 

 

Décisions prises par les CEOs sur les orientations et opportunités d’action à poursuivre.

Accompagnement des membres et renforcement des capacités (« Collective Movement ») par le biais d’outils, de ressources et de webinaires dans un domaine donné.

Développement d’actions communes pour piloter des solutions innovantes en collaboration avec nos membres.

Suivi des avancées

Dans un souci d’amélioration continue et de traçabilité, les membres du Fashion Pact complètent chaque année un rapport d’avancement relatif à nos objectifs partagés.

Nous travaillons en collaboration avec Textile Exchange pour intégrer ce reporting dans leur Materials Benchmark, s’alignant ainsi avec les pratiques de l’industrie.

Avec nos membres, nous menons des actions en relation directe avec nos objectifs et notre vision commune d’un avenir pour la mode net zéro et positif pour la nature.

Deux membres sur trois sont soit déjà engagés dans le processus auprès de l’initiative Science Based Targets ou ont des science-based targets validés. Nous savons cependant que cela ne suffit pas et développons activement de nouvelles approches pour renforcer reporting et transparence. Celles-ci seront partagées en 2024.

 

 

0 %

ont mis en œuvre une stratégie en matière de biodiversité en 2022, contre 10 % en 2020.

0 %

ont adopté des mesures de réduction d’approvisionnement (mesures de prévention, notamment contre la déforestation) pour réduire l’impact sur l’environnement en 2022, contre 36 % en 2021.

0 %

ont mis en place une politique en matière de changement d’usage des sols et de lutte contre la déforestation.

 

Source : Rapport « 2023 Materials Benchmark » de Textile Exchange.

Base de répondants : 76 % sur l’ensemble des membres.

 

 

0 %

de la consommation totale d’énergie des émissions de scope 1 et 2 des membres provient de sources renouvelables.

0 %

ont commencé à évaluer l’impact climatique de leurs fibres et matériaux prioritaires en 2022.

0 %

ont défini des objectifs de réduction de leurs émissions de GES en ligne avec la SBTi pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C en 2022, contre 53 % en 2021.

Source : Rapport « 2023 Materials Benchmark » de Textile Exchange.

Base de répondants : 76 % sur l’ensemble des membres.

0 %

ont réduit leur part d’emballages superflus et problématiques sur leur volume total d’emballages plastiques en 2022, contre 52 % en 2021.

0 %

ont augmenté leur part d’emballages plastiques à base de matériaux recyclés en 2022, contre 55 % en 2021.

0 %

se sont efforcés à adopter des emballages plastiques composés à 100 % de matériaux recyclés, contre 67 % en 2021.

Source : Rapport « 2023 Materials Benchmark » de Textile Exchange.

Base de répondants : 76 % sur l’ensemble des membres.

Outils & ressources

Nous partageons nos observations et enseignements de manière ouverte afin de soutenir la transformation de l’industrie. Cliquez sur l’un des liens ci-dessous pour en savoir plus.

Aller au contenu principal